Marqueterie Bénédicte Delvaux

La Marqueterie, un Métier, une Passion

Dessin – Portrait d’Enfant

Le dessin en marqueterie

Travail sur les Ombrages

Dans des temps plus anciens, où nos ancêtres ébénistes-marqueteurs s’affairaient dans leurs ateliers royaux sur leurs ouvrages, ils n’échappaient pas à l’étape cruciale du dessin pour la composition de leurs créations en marqueterie selon les tendances ornementales de l’époque principalement dictées par les goûts des instances royales.

Ils représentaient merveilleusement des compositions florales ou musicales qui paraient les bâtis des meubles. Leurs compositions jouaient sur les courbes, les tracés, les essences et le fil des bois utilisés et les ombrages portés.

Dans ce même état d’esprit, je travaille un projet de marqueterie qui va requérir de passer quelques heures à concevoir un dessin et principalement à reporter judicieusement tous les ombrages.

Pour illustrer au mieux cet exercice de style, la représentation d’un portrait est idéale.

La difficulté majeure dans la réalisation d’un portrait est le rendu de la peau et des ombres portées sur le visage. Idem pour un personnage en pied.

Partant de cette base, l’étape importante est le choix des essences pour les couleurs et la texture de la peau. J’en sélectionne 3 ou 4 max. pour réaliser un camaieu harmonieux et fidèle à la réalité.

En marqueterie, on utilise aussi la technique du « sable chaud » pour brunir les parties de certaines pièces, ce qui permet aussi de porter des ombres supplémentaires sur le modèle.

 ombrages4640x480.jpg

De cette base de dessin, je délimite les traits de coupe des pièces de la marqueterie.

Je fais une copie plus assombrie du visage fini pour faire ressortir les ombres portées et m’assurer que le résultat cela calque bien avec la réalité de la photo originale.

ombrages3640x480.jpg

Deux grandes méthodes pour préparer la marqueterie selon le procédé d’ombrage choisi : 

1/ Si je travaille la marqueterie en reportant les ombrages avec un décapeur thermique, dans ce cas, je délimite des grandes pièces sur le visage que je vais brunir plus ou moins en brûlant le bois en me reportant en parallèle sur le dessin au crayon :

essaidlimitationsombrages640x480.jpg

2/ Si je veux rendre les ombres en utilisant un dégradé de couleur via le choix de mes essences de bois, je dois prévoir plus de coupes de pièces constituant le visage et jouer avec les couleurs et le fil des bois selon les dégradés de gris que j’ai préparé à l’étape dessin :

 3meessaiombrages640x480.jpg

Il est possible de toute façon de marier les méthodes de travail pour tendre à obtenir le meilleur des rendus et travailler les différentes parties du visage en associant les essences de bois  et en retouchant des parties galbées pour souligner les ombres portées sur le visage. Ce que faisait d’ailleurs les marqueteurs dans leur procédé de travail.

portraitdessinfinal002640x480.jpg

Ce travail de préparation dans la conception du dessin en lui-même nécessite beaucoup d’heures de travail pour extrapoler les effets de couleurs et de textures possibles lors de la composition du tableau en placage.

Les prochaines étapes de travail :

. Le choix des essences pour composer le camaieu

. La préparation des loupes utilisées pour la chevelure.

. La découpe & l’incrustation des pièces dans un fond évidé

. La conception du tableau

Pour suivre le travail sur cette marqueterie, reportez-vous à la page « Marqueterie – portrait d’enfant ».


Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

dub |
celta |
SUSANNA MASSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes dessins
| mariuss
| "L'ART ET LA PEINTURE"